HYMNE AU PAYS



Refrain

Son pays à chacun l'adore!
Le citadin comme le villageois
Nous l'aimons tous, mais les Aoustois (bis)
L'aiment mille fois plus encore (bis)

1

Rives charmantes de la Drôme,
Champs et vallons de nos aïeux,
Le ciel bleu qui nous sert de dôme,
Oh! N'est-il pas délicieux?

2

Que j'aime de Roche Colombe
Le front sévère et rocailleux
Et sa sœur qui penche et surplombe
En s'élevant jusques aux cieux!

3

Entre ces monts est un passage
Par où venaient les Sarrasins
Nos chevaliers du Moyen Âge
En chassèrent les assassins

4

Dis-moi, bon pèlerin qui passe
Arrête, de grâce, et dis-moi
Le soleil qui fuit dans l'espace
Est-il si beau, si pur, chez toi?

5

Est-elle si belle, étoilée,
La nuit qui couvrit ton berceau?
Coule-t-elle dans la vallée
L'onde argentine d'un ruisseau?

 
Etienne Guier

Chanson Guier

HYMNE AU PAYS



Refrain

Son pays à chacun l'adore!
Le citadin comme le villageois
Nous l'aimons tous, mais les Aoustois (bis)
L'aiment mille fois plus encore (bis)

1

Rives charmantes de la Drôme,
Champs et vallons de nos aïeux,
Le ciel bleu qui nous sert de dôme,
Oh! N'est-il pas délicieux?

2

Que j'aime de Roche Colombe
Le front sévère et rocailleux
Et sa sœur qui penche et surplombe
En s'élevant jusques aux cieux!

3

Entre ces monts est un passage
Par où venaient les Sarrasins
Nos chevaliers du Moyen Âge
En chassèrent les assassins

4

Dis-moi, bon pèlerin qui passe
Arrête, de grâce, et dis-moi
Le soleil qui fuit dans l'espace
Est-il si beau, si pur, chez toi?

5

Est-elle si belle, étoilée,
La nuit qui couvrit ton berceau?
Coule-t-elle dans la vallée
L'onde argentine d'un ruisseau?


Etienne Guier


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.