05 - Rue de la Synagogue - Quartier des Enfers



Moyen Âge


Vous entrez dans le quartier des enfers, le centre historique de l’époque moyenâgeuse « d’Aoste ». C’est au début du XIIeme siècle que fut construit près du village « d’Aoste », un château avec fortifications. Autour de la ville était établie une première barrière de protection faite de fossés ou de rivières, puis d’imposantes murailles en pierre formaient une seconde protection. L’accès se faisait par quatre portes. Quatre tourelles permettaient de surveiller les alentours et un donjon trônait dans le quartier des enfers.

Puis, le 15 Août 1146, cette place fut cédée à l’évêque de Die. Il s’engage alors autour de cette forteresse, 130 années de conflit entre les Poitiers, l’évêque de Valence et l’évêque de Die, trois forces rivales et égales possédant les terres voisines « d’Aoste ». En 1277, Amédée du Roussillon envahit le Royaume de Bourgogne et détruit les fortifications.

 Au XIVéme et XVème siècle Aoste est une cité prospère vivant d’activités artisanales et de fabrication de canalisations en terre (bourneaux)(1). Cette richesse permit l’installation de banquiers, médecins.(2).. et favorisa la suppression de la dîme en 1550.



 

Marchands juifs



Les fortifications ont été ensuite reconstruites ou renforcées (entre autres par Lesdiguères, alors chef protestant).

Cette seconde vie des fortifications sera anéantie par les guerres de religions en 1626. Ce démantèlement a été exécuté sur ordre du roi Louis XIII et avec l’approbation tacite de Lesdiguières (alors chef catholique) suite à diverses accusations de trahison.






 

(1) Bourneaux

 

Dans la Drôme, tuyaux en terre cuite conduisant les eaux souterraines, de l’ancien français bournel (« conduite d’eau »)



(2) Médecins à Aouste au Moyen Âge


Dans les Archives de l’Isère, au folio B 4417-4418, on relève la mention d’un nommé Bon Crescas de Callone , médecin juif, qui, en 1361, passa un bail de quinze bêtes à laine, avec un habitant d’Aouste (Drôme) et, en 1413, un habitant de Divajeu (Drôme) loua en partie une maison qui lui avait appartenu.

 
 

 

 

 


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.