13 – Station Azur




Voir aussi le document joint :

  • Maréchal-ferrant et Station-service Azur




Epoque contemporaine



Vous vous trouvez face à un lieu qui reflète aussi l'évolution du village; l'atelier du maréchal-ferrant a été remplacé par une station d’essence en 1950.

Le ferrage avait pour fonction la protection du pied du bœuf ou du cheval de trait. On sait par des écrits et des fouilles archéologiques que les Grecs et les Romains protégeaient déjà les pieds des chevaux. C'est au début du Moyen Âge que se vulgarise l'usage du fer cloué, en Europe occidentale.

Le maréchal-ferrant devait aussi savoir forger l'essentiel des outils agricoles.

Vers 1945, le maréchal-ferrant vend aussi de la graisse, huiles, cordes, ficelles carburants ;une pompe à essence se trouvait ici en façade, le pétrole utilisé pour l'éclairage étant distribué dans un autre lieu.

Le bâtiment a été édifié vers 1950, la façade blanche et la retonde sont le reflet des recherches architecturales caractéristiques de nombreuses stations-services dans la vallée du Rhône .

Au sud des maisons se trouvaient l' église Saint Christophe et son cimetière utilisé jusqu'en 1885 (plan du nouveau cimetière établi en 1883).



 

 

 

Ancienne maréchalerie

 

Ancienne station essence « Le relais » en 1962




 

Maréchal-ferrant et Station-service Azur

 

 



Cette structure, architecture industrielle du milieu du XXème siècle, a été construite en lieu et place d'une maréchalerie et reflète aussi l'évolution du village.Jusqu'à 1950, on trouvait ici l'atelier du maréchal ferrant.

Le ferrage avait pour fonction la protection du pied du bœuf , du cheval de trait et autres équidés et à s'occuper de leur parage. Le ferrage des bovins de trait n’est plus pratiqué.

On sait par des écrits et des fouilles archéologique que les grecs protégeaient les pieds des chevaux par des pièces de cuir, les Romains utilisaient l'hipposandale – lanières de cuir maintenant des plaques métalliques aux bords relevés pour épouser le bord des sabots,- c'est au début du Moyen Âge que se vulgarise l'usage du fer cloué, en Europe occidentale .Les techniques de forge évolueront au cours des ages, le ferrage des bœufs étant plus délicat que celui des chevaux de trait,
Le maréchal ferrant devait aussi savoir confectionner l'essentiel des outils agricoles, pioches, pics, charrues…

Vers 1945, les évolutions des techniques devenues plus rapides, le maréchal-ferrant vend aussi de la graisses, huiles, cordes, ficelles carburants,. une pompe à essence se trouvait ici en façade, le pétrole utilisé pour l'éclairage étant distribué dans un autre lieu. Le bâtiment a été édifié vers 1950, la façade blanche et la retonde sont le reflet des recherches architecturales caractéristiques de nombreuses stations-services dans la vallée du Rhône.

Fin du XXeme siècle , les supermarchés ont éliminé les petites stations et leurs artisans.



 

Un atelier de maréchal-ferrant